Qu’est-ce que la démocratie ?

La démocratie est caractérisée par la supériorité du pouvoir populaire dans un gouvernement, ou par le contrôle de ce gouvernement par le peuple.

Dans une démocratie qui fonctionne bien, toutes les personnes ont droit à certaines libertés fondamentales, notamment des libertés de pensée, d’expression (presse, réunion), de déplacement, d’association, et de la diffusion de l’instruction et de la bonne organisation de l’information des citoyens. Ainsi, les droits de l’homme sont mieux défendus dans un système démocratique que dans un système autoritaire (qui limite les libertés) ou totalitaire (qui s’appuie sur un seul mode de pensée et sur des institutions qui ont le monopole de l’activité politique et économique).

Il y a plusieurs types de démocraties dont les pratiques variées produisent les mêmes effets. Le format que prend la démocratie dans un pays dépend des circonstances politiques, sociales et économiques et est influencé par des facteurs historiques, traditionnels et culturels.

Site intéressant :
Vivre et comprendre la démocratie.

D’où vient la démocratie ?

La démocratie a été inventée dans la Grèce antique, qui avait établi un gouvernement à Athènes.

Le mot démocratie vient des mots grecs « demos » qui signifie « personnes » et « kratos » qui signifie
« autorité » ou « pouvoir » ; elle signifie donc la gouverne de l’Etat par le peuple.

Tous les hommes se réunissaient pour voter des décisions à main levée selon le principe de la majorité. Il s’agissait alors d’une démocratie directe.

Avec la croissance des sociétés, le rassemblement de tous lors de la prise des décisions n’était plus possible. C’est pour cela qu’est née la démocratie représentative. Celle-ci se caractérise par l’élection par les citoyens de représentants qui devront prendre les décisions en leur nom.

La démocratie parlementaire

La Belgique est une démocratie parlementaire, comme tous les pays membres de l’Union Européenne.

La démocratie parlementaire est une démocratie représentative. C’est par le vote que les citoyens choisissent ceux qui seront amenés à exprimer l’opinion générale, c’est-à-dire voter les lois, décrets ou ordonnances qui régissent la vie de tous (pouvoir législatif), et qui désigneront le plus souvent au sein de l’assemblée élue, un exécutif (le gouvernement) chargé de mettre en œuvre les dites lois et d’assurer le fonctionnement quotidien de l’État.

Les candidats sont élus pour une période déterminée, puis de nouvelles élections ont lieu. Le peuple est juge des prestations des élus et décide de conserver les représentants ou d’en changer.

Chaque vote compte, celui-ci doit être universel, c’est-à-dire concerner tous les citoyens.

En tant qu’électeur, tu prends part au fonctionnement du régime démocratique du pays dans lequel tu vis.

La constitution

La plupart des démocraties sont basées sur une Constitution écrite ou sur une loi suprême, qui sert de guide aux législateurs et aux lois qu’ils adoptent.

La Belgique est une monarchie constitutionnelle, c’est-à-dire qu’il existe un roi, mais que celui-ci « règne mais ne gouverne pas ».
Les citoyens élisent leurs représentants et la constitution belge garantit aux citoyens que le gouvernement agira d’une certaine façon, en respectant certains principes et libertés fondamentaux.

La démocratie participative

Théoriquement, il existe un système de démocratie mixte, dit démocratie participative.

Dans ce système, le peuple délègue son pouvoir (des représentants sont chargés de proposer et de voter des lois) tout en le conservant (le peuple se saisit lui-même directement de certaines questions, via une pétition d’une fraction du corps électoral).

Conditions pour être un état démocratique

Certains états se disent démocratiques parce qu’ils mettent en place des élections. Cependant, le système électoral n’est pas suffisant pour définir une démocratie. Un ensemble de normes permet d’évaluer si un état est démocratique ou non, il doit pour cela remplir les conditions ci-dessous :

La démocratie sociale

La démocratie politique peut être prolongée par une certaine démocratie sociale. En Belgique, il existe différentes structures de concertation sociale ainsi que des organisations représentatives qui visent à assurer les intérêts des citoyens en tant que travailleurs ou employeurs.

Dans les entreprises, il existe trois grands types de structures de concertations sociales :

Il existe au niveau national et professionnel des Commissions paritaires pour chaque branche d’activité. Ces commissions réunissent des employeurs et des travailleurs et peuvent conclure des conventions collectives de travail, intervenir en cas de litiges collectifs entre travailleurs et patrons et émettre des avis.

Au niveau national et interprofessionnel, il y a le Conseil National du Travail (CNT), compétent pour des problèmes généraux de nature sociale.

Au niveau des organisations représentatives des travailleurs, il existe trois grands syndicats :

Au niveau des organisations représentatives des employeurs, il existe deux organisations principales :

SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.