Les allocations familiales

Sache que les allocations familiales, si les parents sont travailleurs salariés, sont accordées à l’enfant, sans condition jusqu’au 31 août de l’année civile au cours de laquelle il aura ses 18 ans.

Les allocations familiales ne sont jamais accordées pour des jeunes qui ont plus de 25 ans.

Mais, outre ces critères-là, tu peux garder ce droit si :
– tu es inscrit comme élève régulier dans l’enseignement supérieur et que tu as entre 18 et 25 ans.
– tu suis une formation aux Classes Moyennes et tu ne perçois pas plus de 520.08€ et/ou ton job étudiant ne dépasse pas 240h par trimestre
– tu es inscrit uniquement pour préparer un mémoire d’études supérieures (pendant un an maximum après tes dernières vacances d’été)
– tu effectues un stage pour pouvoir être nommé à une charge publique et que ce stage ne t’accorde aucun salaire
– tu mets fin en cours d’année à tes études, à un apprentissage ou à un programme de formation, que tu t’inscris comme demandeur d’emploi et que tu introduis une demande d’allocations de chômage ou d’insertion professionnelle.

Ce sont les caisses d’allocations familiales qui se chargent d’effectuer ces versements. Il en existe près de 50 différentes.

A la fin de tes études ?

Si tu as suivi régulièrement les cours mais que tu ne reprends pas les études après les vacances d’été, ton droit aux allocations familiales restera acquis pendant la période de vacances reconnue par l’établissement scolaire.

Les vacances se terminent au plus tard le 30 septembre dans l’enseignement supérieur ou universitaire et le 31 août dans l’enseignement secondaire.

Si tu travailles pendant les dernières vacances d’été, les allocations familiales seront dues pour autant que ton activité comprenne au maximum 240 heures pendant tout le troisième trimestre (juillet, août et septembre). En cas de dépassement, tu perdras ton droit aux allocations pour ce trimestre entier.
Par contre, si tu dépasses les 240 heures pendant le troisième trimestre (juillet, août et septembre) mais que tu es inscrit comme demandeur d’emploi, tu pourras éventuellement bénéficier des allocations familiales sur base de ta qualité de demandeur d’emploi. C’est le cas pour les mois où ton salaire mensuel brut ne dépasserait pas 520,08 €.

Durant le stage d’insertion professionnelle ?

Les allocations familiales sont accordées pendant une période de 360 jours calendrier (= période d’octroi).
Ce droit est maintenu même si durant cette période, tu as des revenus professionnels limités (maximum 520,08 € brut par mois) et/ou si tu perçois certaines allocations sociales.

Quand la période de 360 jours débute-t-elle ?
En fin d’études, la période commence le 1er juillet pour les étudiants, qui n’ont pas encore atteint l’âge de 18 ans à la date d’inscription comme demandeur d’emploi et le 1er aout pour les étudiants de 18 ans et plus au moment de leur inscription. Si tu as la malchance d’avoir une 2e session, ta période d’insertion professionnelle débute après le dernier jour de la 2e session.

En cas d’interruption des études, la période d’octroi prend cours le lendemain de l’interruption.

Attention !
La période d’octroi commence toujours le plus tôt possible, indépendamment de la date de l’inscription effective. Si tu t’inscris tardivement, le droit s’éteindra d’office après 360 jours à compter de la date d’inscription qui était requise.

Si tu travailles pendant les mois de juillet, août ou septembre comme jobiste (maximum 1 mois), tu as droit aux allocations familiales et ta période d’insertion professionnelle sera prolongée de la période pendant laquelle tu auras travaillé. Si tu travailles sous contrat d’occupation en tant qu’étudiant pendant plus d’un mois, les allocations familiales seront payées durant la période du contrat d’étudiant mais il n’y aura pas de prolongation de la période d’octroi.

SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.