DGAC

La D.G.A.C travaille à encourager la culture de, par et pour tous. Ce travail s’inscrit dans le camps de l’éducation permanente : refuser de contribuer à l’avènement d’une culture élitiste. La D.G.A.C. veut favoriser l’esprit critique, curieux de tout, ouvert à la découverte et propice à la création.

Parce que les ressources culturelles émancipent l’homme, apportent du sens, vivifient les initiatives économiques, associatives, touristiques, pédagogiques, sociales ou de santé publique.

La D.G.A.C. œuvre à la promotion du patrimoine culturel hainuyer et soutient le bouillonnement d’un vivier créatif indépendant ; elle relaie des initiatives locales, fait décoller des projets pilotes et leur assure une viabilité ; elle forme les acteurs socioculturels locaux ; elle équipe des lieux dépourvus d’infrastructures de spectacle ; elle démocratise la lecture publique et soutient les maisons d’édition indépendantes ; elle favorise la vie associative et les groupes bénévoles non reconnus ; elle fait rayonner la création hainuyère ici et ailleurs ; elle apporte des animations dans les musées et les écoles ; elle soutient les troupes de théâtre amateur, le cinéma d’art et d’essai, les fanfares, les chorales… et bien d’autres choses encore.

Pour qui travaille la D.G.A.C ?

Pour tout le monde! Les jeunes, artistes, écrivains, enseignants, adultes et personnes âgées…

L’institution collabore avec des associations, des institutions, des groupes, des structures : administrations communales, bibliothèques publiques, médiathèques, télévisions régionales, presse, universités, écoles et centres de formation, CPAS, mouvements d’éducation permanente, musées, cinémas, académies, théâtres, asbl… sans oublier toutes les associations bénévoles non reconnues du tissu associatif.

Comment ?

Véritable opérateur culturel, la D.G.A.C. n’agit pas seulement comme pouvoir subsidiant. Elle prend des initiatives d’action là où elle constate des lacunes tout en se mobilisant pour donner un essor à des projets de développement culturel : elle accueille ces projets, fédère des initiatives, forme des acteurs culturels.Elle collabore souvent avec d’autres institutions provinciales : jeunesse, relations publiques, enseignement, tourisme, santé, économie, affaires sociales…

SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.