Le travail transfrontalier

Un travail à l’étranger n’implique pas forcément de déménager. De certains endroits, il est plus facile de passer une frontière que de « monter » à Bruxelles pour travailler…
Lorsque tu gardes ta résidence principale en Belgique (pour autant que tu y reviennes une fois par semaine) mais que tu signes un contrat dans une zone limitrophe, tu es considéré comme un travailleur transfrontalier. Cette notion de « frontière » est assez large puisque la zone du Kent (en Angleterre) est considérée comme une zone transfrontalière.

Le statut de travailleur transfrontalier implique certaines particularités en termes fiscaux et sociaux.
Sois attentif à la réglementation concernant l’état où tu seras imposé et l’état qui va t’assurer socialement.
Au niveau fiscal, une grande prudence s’impose notamment pour éviter la double imposition.

Pour en savoir plus sur les possibilités transfrontalières, n’hésite pas à consulter les sites des Services Eures du Forem :
Eures Channel pour la zone Hainaut, Nord Pas-de-Calais, Flandre occidentale et le Kent
Eures Meuse-Rhin pour la zone Allemagne – Pays-bas – Belgique
Eures PED (Pôle européen de développement) pour la zone Lorraine – Grand duché du Luxembourg et Province de Luxembourg

Pour en savoir plus sur les aspects sociaux et fiscaux, tu peux aussi te renseigner auprès de Partena. Contact : Tel : 02/549.73.00 – Envoyer un e-mail (via le site).

SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.