Tes attentes, tes ambitions personnelles

Quel est ton idéal professionnel ? Qu’est-ce qui est important pour toi dans la vie ?

Ton projet de vie privée

Souhaites-tu avant tout t’épanouir, te réaliser, te faire plaisir ? Quelle est ta priorité ?

T’investir dans ta vie professionnelle ou rester un maximum disponible pour ta famille, tes loisirs, tes amis, etc…?

Selon ton choix professionnel, tu auras plus ou moins de contraintes (horaires, déplacements, gardes à effectuer, etc.).  Elles seront plus ou moins fortes pour toi selon ta conception de la vie privée (plus ou moins conventionnelle)

Ton  projet économique

Qu’est-ce que tu attends de ton salaire ? Est-ce important qu’il soit suffisant, élevé, etc.? Pour toi, qu’est-ce qu’un salaire élevé (750 euros, 1000 euros, 2000 euros, etc.) ?

Que doit-il t’apporter : un sentiment de liberté, d’indépendance et une certaine aisance financière, des preuves matérielles de tes capacités, une reconnaissance sociale et/ou statut social, etc.?

Certains milieux professionnels considérés comme «lucratifs» sont aussi plus compétitifs, plus stressants, comportent beaucoup de responsabilités, parfois avec un objectif plus matériel que relationnel. Est-ce que tu recherches ce type d’environnement ou cherches-tu à l’éviter ?

Dans tous les cas, n’oublie jamais que le confort de vie comprend beaucoup d’autres données que les données économiques et réfléchis à tous les éléments qui sont importants pour toi.

Ton projet social

Quelle place préfèrerais-tu occuper dans la société ?

Es-tu plus attiré-e par des fonctions à responsabilités et/ou autorité (par exemple : chef d’équipe, cadre de production, de direction, officier, etc…) ?
Préfères-tu au contraire être bien encadré et dépendre des décisions d’autrui, ne pas avoir trop de responsabilités ?

Certaines professions peuvent te sembler avoir une plus forte reconnaissance sociale (par exemple : médecin, avocat, etc.) et donc être plus attirantes que d’autres. Mais attention aux stéréotypes ! Tous les métiers ont leur noblesse et leur utilité !

Il est toujours préférable de suivre tes véritables aspirations et de ne pas accorder trop de poids à la reconnaissance sociale. D’autant que ta vision de cette reconnaissance va évoluer avec tes expériences.

Ton cadre de travail… idéal

Le «cadre de travail» comporte à la fois les aspects concrets et matériels d’une profession comme travailler dans un bureau ou, au contraire, à l’extérieur mais également des aspects plus qualitatifs comme un travail calme, stimulant, impliquant de la résistance physique ou morale, etc…

Et toi, quel cadre de travail t’attire le plus ou te conviendrait le mieux ?

Préfères-tu un travail d’intérieur ou d’extérieur ?
Où l’on bouge beaucoup ou pas ?
Aimes-tu faire partie d’une équipe ou, au contraire, travailler de manière plus solitaire et indépendante ?
As-tu besoin de calme pour te concentrer ou préfères-tu une ambiance dynamique, agitée ?
Un travail où le stress est assez élevé te stimule plutôt ou, à l’inverse, te perturbe-t-il ?

Ici aussi, il faut faire attention aux clichés et aller au-delà d’impressions vagues en tenant compte de la diversité professionnelle.

Le cadre de travail varie en fonction de la profession, mais aussi de l’endroit. Par exemple, il peut être très différent selon qu’il s’agisse d’une petite ou d’une grosse entreprise, d’un service public ou privé, selon tes collaborateurs, etc.

Enfin, bien entendu, la situation parfaite n’existe pas !

SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.