L’hindouisme

L’hindouisme est une religion très ancienne, on en fixe généralement l’apparition il y a 4 000 ans sur les rives du fleuve Indus. Si elle est surtout pratiquée en Inde, le nombre de ses adeptes en fait une des religions incontournables.

Le dieu qui a créé l’Univers est Brahman. L’hindouisme n’est pas une religion monothéiste au sens strict du terme (une multitude de divinités sont adorées) mais dans la mesure où toute divinité, toute personne et même toute chose participe de ce dieu fondateur, cela n’est pas non plus du polythéisme…Ainsi, les deux autres dieux les plus vénérés Vishnou (le protecteur) et Shiva (celui qui détruit pour régénérer) sont des « facettes » de Brahman. De même, chaque être a en lui une part divine qu’il doit trouver (grâce à l’aide des divinités par exemple) afin de se libérer de sa partie physique. C’est le but ultime de tout hindou, le Nirvana.

La pensée hindoue se base sur un concept fondamental de la réincarnation. En fonction de son comportement dans sa vie antérieure, l’être est réincarné de façon plus ou moins avantageuse. Lorsqu’il atteint la sagesse, l’homme brise le cycle des réincarnations, il est libéré des souffrances de ce monde.

Les principaux textes sacrés sont les Veda (d’où cet autre nom). Au nombre de 4, ils sont la somme des
« savoirs ». On y trouve non seulement l’histoire de la création, celles des nombreuses divinités (qui sont toutes des incarnations ou avatars du dieu Brahman) mais aussi les prières et rituels et autres sacrifices religieux. Enfin, et cet aspect continue de structurer la société indienne aujourd’hui : le 4ème Veda est consacré au système des castes.

Au départ, la société est divisée en 4 castes :

Etroitement lié au métier exercé, le nombre de castes s’est multiplié pour atteindre environ 3 000 aujourd’hui, le plus souvent des subdivisions de la caste des Vaysas.

Ce système inégalitaire par essence n’est cependant pas lié à une conception « matérialiste » : un Brahamane démuni reste digne de respect alors qu’un Intouchable couvert d’or sera toujours méprisé. Pourtant, s’il est pieux et qu’il réalise son « devoir moral », son destin dans cette vie, il peut se réincarner dans une meilleure caste, voire atteindre directement le Nirvana.

En savoir plus : L’hindouisme.

SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.