La laïcité

La laïcité a deux sens distincts :

Dans ce deuxième cas, la laïcité est une communauté de personnes dont les conceptions sont centrées sur l’homme et sans aucune référence confessionnelle, dogmatique ou surnaturelle. Les personnes non croyantes (ou athées) sont 37% de la population totale en Belgique. Ce pourcentage compte beaucoup de jeunes et est en augmentation.

Il a toujours existé des personnes qui mettaient en doute l’existence d’un Dieu (ou des dieux), mais il n’était pas bien vu d’être non croyant ; c’est pourquoi ces personnes se faisaient discrètes. C’est seulement à partir du XVIIème siècle que les libres penseurs vont oser s’affirmer dans la critique.
Les principes importants de la laïcité sont la liberté, l’émancipation et le libre examen par rapport à toute croyance. Toute personne a le droit de remettre en cause et de critiquer toute pensée.

Il existe en Belgique un Conseil Central des communautés philosophiques non confessionnelles de Belgique appelé Conseil central laïque. Une loi du 22 juin 2002 reconnait que le mouvement laïc dispose des mêmes prérogatives que les représentants des cultes reconnus. L’assistance morale laïque permet un soutien aux personnes dans le besoin de la même manière que les assistances proposées par les mouvements religieux. C’est le mouvement laïque qui a créé l’enseignement non-confessionnel et neutre.

Le mouvement laïque.

SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.