La franc-maçonnerie

La franc-maçonnerie est un mouvement de pensée né au XIIIème siècle en Angleterre et en Ecosse du rassemblement de fondateurs d’origines philosophiques diverses. Ce mouvement s’est aujourd’hui diffusé aux cinq continents et on estime à entre 5 et 6 millions de maçons à travers le monde, dont 25.000 en Belgique.

La société franc-maçonnique est une société de pensée, qui vise à la réflexion sur des sujets philosophiques et sociétaux. Basée sur la tolérance et la discrétion, cette société garde ses membres secrets. Cela a induit de nombreuses fausses croyances sur ses activités et cette philosophie fut condamnée par l’Eglise catholique de 1738 à 1983. Ce n’est pourtant pas une société secrète (car son existence est connue, c’est une société « à secrets » ou « discrète ») ; ce n’est ni une secte, ni un groupement politique. Il ne s’agit pas non plus d’une société d’action ou d’un « club ».
Il s’agit d’une fraternité qui a pour objet la recherche de la vérité, l’étude, la morale et la pratique de la solidarité. Elle travaille à l’amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l’humanité. Ses principes sont : la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même et la liberté de conscience. Elle a pour devise : liberté, égalité, fraternité. Elle ne peut se déployer que dans un pays démocratique, ouvert au sens critique et à la liberté de pensée.

Cette société franc-maçonnique est philanthropique c’est-à-dire que ses membres, par leurs dons, soutiennent diverses causes et ce, en toute discrétion.
Un rituel d’initiation marque l’entrée dans la franc-maçonnerie et est suivi d’une progression (d’apprenti on devient compagnon, puis maitre). Une grande importance est accordée aux symboles. L’idée centrale est qu’il faut travailler sa propre pierre à l’aide de ses outils dans le but de s’améliorer.

Site de la franc-maçonnerie belge.
Franc-maçonnerie française.

SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.