L’engagement à l’école

L’école est un lieu de socialisation et de citoyenneté.

Tu fais partie d’un système qu’est l’établissement et que tu fréquentes et tu peux t’y investir de différentes façons.
Que ce soit dans le secondaire (en tant que délégué, rédacteur du journal de l’école, etc.) ou dans l’enseignement supérieur (association d’étudiants, conseils de participation, tutorat, etc.).

Délégué de classe

Le délégué est la plupart du temps élu par ses camarades de classe après avoir posé sa candidature. L’élève élu délégué est donc volontaire et motivé, mais il est aussi jugé, par les autres, capable d’assumer les responsabilités liées à son rôle.

Ses responsabilités particulières :

Il ne faut toutefois pas confondre le délégué de classe avec un « rapporteur » ou un « gendarme ». Le délégué n’est pas non plus en charge des responsabilités ménagères de la classe.

Associations estudiantines

Dans l’enseignement supérieur, les associations d’étudiants sont une autre forme d’engagement dans la vie estudiantine. Elles ont la plupart du temps des fonctions facultaires et folkloriques.

Il existe trois types d’associations :

Retrouve tous les cercles étudiants des Hautes Ecoles et Universités sur le site Guido.

Objectifs
L’engagement dans de telles associations permet de goûter au folklore étudiant. Les baptêmes sont organisés le plus souvent par les cercles. Le baptême implique pour les nouveaux venus, dits « les bleus », des rites de passage composés de diverses activités et épreuves préparées par les comitards.
Les baptisés portent la penne ou la calotte selon les associations. Ils portent aussi un tablier et chantent des chansons typiques. Ces activités folkloriques ne sont jamais obligatoires, elles permettent de créer des contacts et de développer un sentiment d’appartenance par rapport au groupe, mais elles ne sont en aucun cas assurément nécessaires à une bonne intégration et encore moins à la bonne réussite des études entreprises.

Faire partie d’une association d’étudiants peut permettre de faire la fête, mais cela n’est pas le seul objectif. Certaines associations ont des assemblées composées de délégués dans différents domaines comme la culture, les sports, etc.
Les représentations étudiantes s’appellent et s’organisent différemment d’une université ou d’une école à l’autre. De même le fonctionnement et les conditions des élections varient. Leur objectif commun est cependant le rassemblement et la défense des étudiants au sein de l’institution. Il s’agit donc de les représenter aux différents conseils.

FEF
Certaines délégations d’étudiants font partie de la FEF, la Fédération des Etudiants Francophones. Cette fédération a une visée démocratique et solidaire. D’une part, elle permet la représentation des étudiants dans une forme de parlement étudiant ; d’autre part, elle permet le soutien des étudiants qui ont besoin d’une aide concrète dans leurs études au niveau juridique.

Unécof
L’Unécof est l’Union des étudiants de la Communauté française.
Créée en 1997, cette organisation de jeunesse est membre du Conseil de la Jeunesse de la Communauté française. Depuis 1999, elle est reconnue comme organisation représentative d’étudiants du supérieur. Ces membres sont issus de différents Conseils d’étudiants de l’enseignement supérieur (Universités, Hautes écoles et secteur artistique).
Unécof
Rue du Congrès 13 – 1000 Bruxelles
Tel : 02/541.85.00
Mail : info@unecof.be

Cercles politiques
Il existe aussi des cercles politiques qui portent le projet d’un parti mais ne sont pas forcément liés directement à ce parti. L’engagement dans un cercle politique relève d’une réelle motivation à l’engagement citoyen. Ces cercles sont pour la majorité assez anciens, mais ils ne comptent plus autant de membres qu’auparavant. Il semblerait que si le jeune d’aujourd’hui est prêt à s’engager dans des activités, il craint de s’associer à une idéologie bien précise. Les activités principales des cercles politiques sont liées à l’organisation de débats et de conférences.

Tutorat

Le tutorat est une forme d’accompagnement de jeunes d’une année inférieure à la tienne qui ont besoin d’un support et d’un suivi pour mener à bien leur année d’étude ou pour prendre connaissance des modalités pratiques et manières de vivre au sein de l’école ou de l’université.

Ce tutorat peut être organisé par l’université ou l’école même, il peut ainsi être un cours en lui-même avec une correspondance en unité de valeur et une cotation selon l’accompagnement réalisé.
Le tutorat peut aussi être organisé d’une manière moins formelle, par les cercles facultaires, il peut alors être nommé parrainage social.

Kots à projets

Les « Kots-à-projet », appelés aussi KAP, sont des logements communautaires pour étudiants désirant s’engager dans un projet à mener en groupe.
Ces étudiants vivent ensemble par groupe de 8 à 12 et mènent à bien une action dans des domaines très variés.
Par exemple : l’organisation d’activités pour les étudiants, le théâtre, l’humanitaire, l’enfance, la santé, l’environnement, etc.
Il existe aussi des kots chrétiens qui se centrent sur le partage de la foi et des prières mais aussi sur des projets liés à la communauté religieuse qui les réunit comme par exemple l’animation de la chorale, l’organisation de réunions paroissiales, etc.

Il t’est possible, de t’installer dans un kot déjà existant ou de créer un nouveau KAP correspondant à un projet qui te tient à cœur.

Liste des KAP
De tels kots existent sur chaque campus universitaire.
Pour certaines universités, tu peux les trouver en ligne :

SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.