Quitter le nid familial : prendre son envol

Arrivé(e) à un certain âge, tu peux prendre la décision de quitter le domicile familial. Cette décision peut être prise par désir d’indépendance ou par volonté de t’installer avec ton petit ami ou ta petite amie. Cela peut aussi être dû à un éloignement géographique en raison de tes études ou de ton nouveau travail.

Dans certains cas, tu peux revenir temporairement dans ta famille (comme la plupart des étudiants en kot) passer les week-ends ou les vacances. Dans d’autres, tu peux t’installer définitivement ailleurs et t’y domicilier.

Cette démarche de domiciliation n’est possible qu’à la majorité, c’est-à-dire après 18 ans (sauf si tu demandes une majorité anticipée à 16 ans, dans le cas de circonstances particulières, comme par exemple de mauvaises relations avec tes parents, etc.).

Pas toujours facile

Quitter le domicile familial n’est pas toujours simple. La route vers l’indépendance et la liberté est extrêmement enrichissante. Mais il ne faut pas oublier que cela représente la nécessité de s’assumer seul et de quitter le ‘connu’ pour l’inconnu’. Voler de ses propres ailes ne se fait pas tout seul. Réfléchis bien à pouvoir t’assumer financièrement avant de faire la démarche d’habiter seul.

N’hésite pas à parler de tes difficultés éventuelles et à poser des questions. Tu peux par exemple te rendre dans un centre de planning familial (consultations sociales ou juridiques).

Chacun son rythme

Rien ne presse ! A chacun de prendre sa décision tout en respectant, bien sûr, ce qu’en pensent également les parents.

On remarque que de nos jours, les jeunes (qui a dit génération « Tanguy »?) restent plus longtemps qu’avant chez leurs parents.

Il y a de nombreuses raisons à cela : les études qui sont parfois plus longues, le prix élevé des loyers, etc. Mais il y a aussi le fait que de nombreux jeunes s’entendent très bien avec leurs parents et ne ressentent donc pas toujours le besoin de les quitter pour s’épanouir. Il n’existe donc pas d’âge idéal pour partir, tout dépend des circonstances et des envies de chacun(e). C’est vrai qu’un jour, il faudra franchir le pas pour pouvoir devenir adulte dans tous les sens du terme, mais chacun(e) est libre de le faire quand il/elle se sent prêt(e).

SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.