L’union libre

De plus en plus de personnes choisissent de vivre ensemble en dehors des liens du mariage. Pour certains, le mariage représente en effet de multiples contraintes. Mais il faut aussi garder à l’esprit qu’il assure une certaine protection. L’union libre est la cohabitation de fait, elle n’est pas reconnue officiellement et ne donne lieu à aucun avantage. Mais elle permet à ceux qui le désirent de pouvoir vivre ensemble sans se soumettre aux règles du mariage ou de la cohabitation légale (développé par ailleurs).

Pour certaines personnes, l’union libre est la seule solution car ils ne remplissent pas les conditions pour se marier. Par exemple :

Implications

La décision de vivre ensemble en union libre ne demande aucune formalité.

Le couple peut cependant décider d’établir un contrat de vie commune (ou convention de concubinage) devant notaire.

Même sans aucune règlementation, la vie en commun entraine toujours des conséquences et des devoirs de la part des deux partenaires. Ils doivent par exemple veiller conjointement aux biens matériels des enfants issus de l’union. Au niveau des biens, il peut aussi y avoir des problèmes de partage, de règlement de dette ou de preuve de propriété.

SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.