Expériences sexuelles et évolution de la sexualité

La sexualité est une dimension qui fait partie de la vie de tout individu. C’est quelque chose de privé, d’intime, et il est normal de se poser des questions à ce sujet. Tout ne s’apprend pas en un jour, rassure-toi.

Tout le monde est passé par là : les doutes, les inquiétudes…

Chacun(e) grandit à son rythme et personne n’a le droit de te forcer à quoi que ce soit. Il n’y a pas de pratiques sexuelles obligatoires. Il n’y a pas de positions obligatoires, malgré tout ce que les films, par exemple, peuvent montrer. Et pareillement, il n’y a pas d’âge pour la première fois, c’est à toi de te sentir prêt(e).

Ton corps t’appartient

Personne ne peut jamais t’obliger à vivre quoi que ce soit qui te dérange, tu as toujours le droit de refuser une relation ou certaines pratiques qui te mettent mal à l’aise ! Et ce, y compris lorsque tu avais dit oui auparavant. On a toujours le droit de se rendre compte que ça ne nous plaît pas. Le dialogue et le respect entre les partenaires sont donc les clés d’une sexualité épanouissante et respectueuse pour les deux personnes.

Bref, liberté et sexualité ne veulent pas dire que tout le monde a tout le temps le droit de faire l’amour avec tout le monde au gré de ses envies. Bien au contraire, la liberté dans la sexualité c’est que tout le monde ait droit au respect de son corps, à la liberté de ses choix. Et question sexualité, chacun(e) son rythme, il n’y a ni normes, ni règles, c’est avant tout toi qui dois être à l’écoute de tes envies, de tes préférences. Ne te force donc pas et pareillement, ne force jamais ton/ta partenaire.

La première fois

La première fois que tu fais l’amour est souvent vécue comme quelque chose d’important. Oui c’est important dans le sens où il faut que tu te sentes prêt(e) et libre pour le faire mais chacun(e) y met ce qu’il veut. Il peut aussi y avoir plusieurs premières fois : 1ère fois nus devant l’autre, 1ère fois des caresses intimes, 1ère pénétration, … Mais en même temps, il ne faut pas voir ce moment (comme tous les autres d’ailleurs), comme un moment décisif et donc angoissant où tu dois montrer des performances sexuelles. Cela ne décidera pas de ce que sera ta future vie sexuelle. Cela n’a rien à voir. D’ailleurs, les partenaires ont sans doute bien plus envie de moments partagés à deux que de performance sexuelle. C’est quoi d’ailleurs la performance sexuelle ? Le sexe n’est pas un sport ! Le plaisir possède plein de formes différentes, et ce n’est surement pas la première fois que tu as un rapport sexuel complet que tu connaitras son apogée…laisse-toi du temps.

Les filles craignent souvent de connaitre de fortes douleurs lors du premier rapport. Rassure-toi, certaines filles ne sentent même rien du tout, d’autres ont une petite douleur, mais rien de ce qu’on raconte n’est vrai sur des souffrances terribles. En ce qui concerne l’hymen, il arrive parfois qu’il soit déjà rompu avant le premier rapport, cela n’a rien de douloureux, car c’est une membrane très fine et souple, qui peut se rompre quand tu fais du sport ou que tu mets des tampons.

L’évolution de la sexualité

La sexualité est comme tout dans la vie : elle s’apprend, elle change au fil du temps, des partenaires, évolue avec tes envies, tes désirs. Bref rien n’est figé. C’est une découverte de toi et des autres, qui prend du temps. Ne t’en fais donc pas si tout ne se déroule pas tout de suite comme tu le voudrais. Ca viendra avec le temps et l’expérience. En prime, il n’y a pas un seul modèle de sexualité, donc arrêtons les fausses idées :

* Il n’est pas obligatoire d’avoir un orgasme à chaque rapport sexuel ! Et encore moins en même temps que son/sa partenaire. Le plaisir du rapport est dans les préliminaires et dans le rapport en lui-même. Il n’y a pas d’obligation de ‘performance’, la sexualité c’est un partage et une découverte de l’autre et de soi.
* La pénétration n’est pas une obligation et une fin en soi ! Il y a tant de façon de vivre sa sexualité et d’avoir du plaisir, d’en donner et d’en recevoir.
* On peut faire l’amour sans être amoureux, il n’y a pas d’obligation de sentiments mais se respecter mutuellement c’est obligatoire. Protégez-vous tous les deux (règle des 2P = préservatif et pilule) et respectez-vous dans vos envies, vos pratiques etc.
* Ce n’est pas spécialement le garçon qui doit donner du plaisir à sa partenaire, ni la fille qui doit attendre d’être ‘satisfaite’ par le garçon. Idem dans les relations homosexuelles. Ce sont toujours les deux partenaires qui vivent le rapport, il n’y a pas un qui attend que l’autre donne.
* Les clichés donnés par les films pornographiques ne sont pas la réalité ! Bien au contraire ! A ce sujet, mais aussi concernant l’ensemble de la sexualité, n’hésite pas à surfer sur le site Ifeelgood et à aborder le sujet dans les centres de planning familial.

L’orientation sexuelle

A l’adolescence, tu prends conscience de tes désirs, affectifs, sexuels mais aussi de beaucoup d’autres. Au plus tu grandis, au plus tu peux sentir en toi des changements.

Il peut arriver que tu te sentes attiré(e) par quelqu’un du même sexe que toi. Parfois c’est une expérience passagère, parfois c’est ta véritable identité sexuelle.

Il n’y a rien de sale, d’anormal là-dedans. L’homosexualité ou la bisexualité sont tout simplement des formes de désir amoureux. Etre bisexuel(le) ou homosexuel(le) ce n’est PAS une maladie, un vice, une déviance sexuelle, mais simplement une autre façon que la manière hétérosexuelle de vivre sa vie et sa sexualité. Il n’y a pas à juger !

L’homosexualité est de mieux en mieux acceptée dans la société mais il y a encore beaucoup de travail pour faire cesser toute discrimination envers les personnes bisexuelles ou homosexuelles, qui doivent souvent faire face à de nombreuses critiques.
Soyons ouverts !

SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.