Enseignement universitaire

L’enseignement universitaire est composé de trois cycles :

– le bachelier de transition
– le master (ou maîtrise)
– le doctorat

Le bac

Le premier cycle comprend les programmes qui conduisent au diplôme de Bachelier de transition en 3 ans et au titre de Bachelier. Leur fonction est de donner une formation générale dans la discipline choisie, indispensable pour aborder le deuxième cycle.

Le Master

Le deuxième cycle comprend les programmes qui conduisent au diplôme de Maître.

La Maîtrise (ou Master) assure un enseignement plus pointu où les étudiants sont amenés à définir une orientation professionnelle. Ainsi, la Maîtrise (en 2 ans, parfois 1) comprend une finalité :
– didactique qui comprend la formation pédagogique préparant à l’enseignement ;
– spécialisée qui prépare à une spécialisation professionnelle dans une discipline particulière;
– approfondie qui prépare à la recherche scientifique et au doctorat de 3e cycle.

Les institutions universitaires proposent également quelques diplômes d’études complémentaires de deuxième cycle (Master de spécialisation). Il s’agit d’un cursus d’au moins 60 crédits, accessible aux porteurs du grade de master. En nombre très limité, ces masters de spécialisation visent l’acquisition de compétences spécialisées.

Et pour ceux qui choisissent une maîtrise en 1 an, ils peuvent toujours compléter leur formation avec un diplôme d’Agrégé de l’Enseignement Secondaire Supérieur (AESS) ou une école doctorale…mais autant opter directement pour le 2e cycle en 2 ans dans ce cas !

Le doctorat

Le troisième cycle comprend exclusivement :

le doctorat à thèse, déjà préparé par un enseignement spécifique lors du 2e cycle, c’est un travail de recherche personnel de longue haleine (environ 3 ans)

l’agrégation de l’enseignement supérieur – AES, qui constitue l’échelon le plus élevé de la formation universitaire. L’AES est accessible uniquement aux titulaires d’un doctorat.

SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.